Introduction

Une vision synthétique de la situation

La vue globale

1.8% des fiches de l'observatoire sont complètes (soit 517 fiches)

L'observatoire répertorie 28034 sites, 517 fiches de sites ont été complétées (cela évolue tous les jours).
Parmi ces 517 fiches :

  • 361 sites n'indiquent pas le niveau de respect du RGAA (ou même s'il tente de le respecter !).
  • 156 sites donnent une information chiffrée sur le niveau de respect du RGAA.
  • 78 sites donnent une information chiffrée et fournissent des détails de l'audit.
    Pour ces 78 sites, il est possible de calculer leur Access-Score.
Pourcentage de sites ayant une valeur de respect du RGGA déclaréeRGAA déclaré versus RGAA non déclaré361 %Pourcentage de sites ayant une valeur de respect du RGGA déclaréeRGAA déclaré versus RGAA non déclaré517 %
Sites affichant une valeur du respect du RGGA (déclarée)
Déclaration RGAA Proportion
Déclaration simple versus détailléeValeurs déclarées et valeurs détaillées517 %Déclaration simple versus détailléeValeurs déclarées et valeurs détaillées78 %
Déclaration simple versus détaillée
Déclaration RGAA Proportion

Il faut rester prudent car dans les informations fournies, la qualité des données est très hétérogène.
Une partie des éditeurs jouent le jeu et respectent au mieux les utilisateurs et la loi. Ils font réaliser l'audit par tiers (non l'agence Web ayant réalisée le site n'est pas un tiers) et ils fournissent les détails des résultats.

Par contre, une partie des éditeurs tentent de brouiller les pistes, on peut noter :

  • Les audit partiels réalisés avec un outil de test automatique qui couvre moins de 20 % des critères ;
  • Les "auto-audits" qui se contentent de spécifier qu'ils respectent le RGAA ;
  • Les pourcentages de respect donnés sur une partie des critères ;
  • Les audits réalisés par les agences ayant conçues et réalisées le site ;
  • Les sites parfaits qui respectent 100% des critères et qui ne passent pas une vérification automatique !

De plus, certains éditeurs considèrent qu'utiliser une surcouche logicielle va permettre de répondre à la demande d'accessibilité. Et bien, non ! Une surcouche logicielle est un plâtre sur une jambe de bois, un cache misère qui ne permet pas de rendre un site accessible. Cela ne permettra jamais d'avoir un site de qualité respectant les normes, les standards ou la loi.

Autre point, l'hétérogénéité des référentiels. Tous les audits n'utilisent pas le RGAA 4. On trouve encore quelques audits basés sur la version 2 du RGAA, beaucoup d'audits sont encore basés sur la version 3 du RGAA et toutes ses déclinaisons.

Données, information et transparence

La situation est globalement dramatique, la lecture des pages dédiées à l'accessibilité sur les sites - lorsqu'elles existent - laisse à penser qu'il suffit d'expliquer avec un texte stéréotypé ce qu'est l'accessibilité pour traiter le problème.

Le pire est sans doute les pages dédiées à l'accessibilité numérique qui sont vides. Une page, un titre et puis c'est tout !

Il devient urgent d'expliquer aux éditeurs de sites que mettre en ligne et maintenir un site accessible est la norme. C'est également une obligation légale.
L'obligation légale n'est pas de publier une page nommée "accessibilité"" qui est un fourre-tout, c'est de respecter le RGAA et les utilisateurs.

Par contre, il existe tout de même des sites et des éditeurs qui jouent la transparence et énoncent clairement qu'en absence d'audit ou d'actions sur le sujet, ils déclarent leurs sites non conforme. Merci !
Cela ne les rend pas plus accessibles mais au moins, la page de déclaration est simple et efficiente. Ils énoncent clairement la situation. C'est le minimum.

Respecter le RGAA ?

Le respect du RGAA n'est pas une course à une pourcentage, c'est mettre en oeuvre le respect des normes, standards et bonnes pratiques afin de permettre à tous d'utiliser le sites et d'avoir un accès simple aux données et aux services.
Respecter le RGAA, c'est mettre en oeuvre tous les critères sans laisser de côté les critères les plus impactants.

Dans le cadre de l'affichage de l'indicateur Access-Score, je commence à avoir quelques réactions un peu agacées d'éditeurs qui pensent que respecter plus de 50% des critères ne devraient pas leur donner un Access-Score de niveau C ou D.
Mais c'est la réalité (et l'intérêt d'Acess-Score), trop de critères "bloquants" sont laissés de côté afin d'aller chercher la course aux pourcentages sans se soucier de l'accessibilité opérationnelle.
Cette situation est un vrai problème d'utilisation (et de spécification) du RGAA.

Le respect du RGAA

Répartition du respect du RGAA

L'observatoire recense 156 sites qui énoncent leur respect du RGAA (à minima le pourcentage de critères respectés).
Parmi ces site, le taux de respect du Référentiel sont les suivants :

  • moins de 20% : 1 (1 % des sites respectent le RGAA à moins de 20 %)
  • entre 20 et 39% : 6 (4 % des sites respectent le RGAA entre 20 et 39 %)
  • entre 40 et 59% : 49 (31 % des sites respectent le RGAA entre 40 et 59 %)
  • entre 60 et 79% : 60 (38 % des sites respectent le RGAA entre 60 et 79 %)
  • à plus de 80% : 40 (26 % des sites respectent le RGAA à plus de 80 %)

L'Access-Score

L'observatoire recense 78 sites qui énoncent correctement leur respect du RGAA (le pourcentage de critères respectés et la liste des critères non respectés).
Il est à noter le niveau A demande que tous les critères dits "bloquants" soient respectés

  • Access-Score A : 1 site a le niveau A d'Access-Score (1 %)
  • Access-Score B : 13 sites ont le niveau B d'Access-Score (17 %)
  • Access-Score C : 27 sites ont le niveau C d'Access-Score (35 %)
  • Access-Score D : 36 sites ont le niveau D d'Access-Score (46 %)
  • Access-Score E : 1 site a le niveau E d'Access-Score (1 %)

Répartition par activités

Les sites intégrés à l'observatoire sont répartis par typologie d'activités.
La répartition est la suivante :

  • Administration nationale : 98 (0.3 %)
  • Administration locale : 21437 (76.5 %)
  • Social, santé : 1204 (4.3 %)
  • Travail, emploi, formation : 1071 (3.8 %)
  • Économie, finances, consommation : 334 (1.2 %)
  • Enseignement, recherche : 850 (3 %)
  • Environnement, logement, transports : 378 (1.3 %)
  • Sécurité, défense : 333 (1.2 %)
  • Droit, justice : 572 (2 %)
  • Associations, culture, jeunesse : 1662 (5.9 %)
  • Entreprise privée : 55 (0.2 %)

Proportion de fiches renseignées en fonction de la typologie de l'activité

Les valeurs en pourcentage peuvent être trompeuses en regard du grand nombre de sites dans certaines typologies.

  • Administration nationale : 98/98 (100 %)
  • Administration locale : 216/21437 (1 %)
  • Social, santé : 41/1204 (3.4 %)
  • Travail, emploi, formation : 28/1071 (2.6 %)
  • Économie, finances, consommation : 6/334 (1.8 %)
  • Enseignement, recherche : 36/850 (4.2 %)
  • Environnement, logement, transports : 10/378 (2.6 %)
  • Sécurité, défense : 5/333 (1.5 %)
  • Droit, justice : 12/572 (2.1 %)
  • Associations, culture, jeunesse : 9/1662 (0.5 %)
  • Entreprise privée : 55/55 (100 %)

Proportion d'indication du pourcentage de critères RGAA respectés par typologie d'activité

Le pourcentage est calculé en fonction du nombre de fiches de sites réellement vérifiées par activité et non en fonction du nombre total de sites par activité.

  • Administration nationale : 49/98 (50 %)
  • Administration locale : 29/216 (13.4 %)
  • Social, santé : 10/41 (24.4 %)
  • Travail, emploi, formation : 17/28 (60.7 %)
  • Économie, finances, consommation : 2/6 (33.3 %)
  • Enseignement, recherche : 24/36 (66.7 %)
  • Environnement, logement, transports : 0/10 (0 %)
  • Sécurité, défense : 0/5 (0 %)
  • Droit, justice : 0/12 (0 %)
  • Associations, culture, jeunesse : 2/9 (22.2 %)
  • Entreprise privée : 23/55 (41.8 %)